Le premier ouvrage interactif pour instruire les Apprentis… avant qu’ils ne deviennent des Maîtres incultes

Get Adobe Flash player

Publicité : découvrez nos partenaires ci-dessous


Blog de L'express


Enfin 1 manuel de survie pour apprenti maçon!

Pas facile d’entrer en franc-maçonnerie, pas facile d’être apprenti maçon, pas facile de se motiver pour ne pas fuir à toutes jambes. Il fallait donc bien un « Manuel de survie pour Apprenti maçon voulant démissionner». C’est le frère Franck Fouqueray qui s’est dévoué pour l’écrire (il est membre de la GLMMM). Son ouvrage sera le 5 décembre dans les librairies parisiennes Détrad et JB. 

Pas facile donc, car l’impétrant a beau être prévenu, « fermer sa gueule » pendant un ou deux ans, ce n’est pas donné à tout le monde, surtout que la plupart des apprentis sont des quadragénaires qui ne sont pas habitués à se contenter d’écouter les autres. « Au départ, on ne trouve pas ce qu’on est venu chercher, explique Fouqueray. Vos attentes se transforment en illusions. » Exemples ? « Si vous êtes entré en Franc-maçonnerie pour accroître votre réseau d’affaires, arrêtez tout immédiatement » ou « les instances du Grand Orient ne vont pas apprécier, mais j’assume : je ne crois plus beaucoup en l’influence de la Franc-maçonnerie dans la vie sociale ou politique de ce début du XXIe siècle . »

C’est ainsi, une forte proportion des initiés abandonnent avant leur augmentation de salaire au grade de compagnon. Sinon comment expliquer les chiffres fournis par les obédiences, le grand écart entre le grand nombre d’initiations et la modeste progression des effectifs. Par exemple, au GODF, on comptait 2869 nouveaux membres en 2013 et seulement une progression de 484 frères… donc 2385 démissions et décès.

L’apprenti ne lâche pas l’affaire s’il n’est pas trop dérouté par ce qu’il découvre en loge, à commencer par ces excès d’amour et de haine… bien loin du « monde merveilleux des Bisounours ». Les lecteurs du Manuel de Survie souriront à la lecture des 14 portraits ou 14 profils de frères que l’on trouve en loge : le fusionnel, le frustré, le dilettante, l’intégriste du rituel, le carriériste, le religieux, le laïcard, le mystico-gélatineux, le politique, l’assistant social, l’historien, le psychothérapeute, l’apprenti et le maçon tout simple.

Le livre (15 €) sera le 5 décembre dans les librairies parisiennes Détrad et JB. Il est aussi possible de l’acheter sur Internet.